Maison des Himalayas : logo
Maison des Himalayas : titre
Maison des Himalayas : Agenda
Maison des Himalayas : Actions
Maison des Himalayas : Projets
Maison des Himalayas : Bulletin
Maison des Himalayas : L'Himalaya
Maison des Himalayas : Glossaire

 

(projet)

Trekking responsable au Zanskar et au Ladakh

La popularité du trekking et de l'alpinisme en Inde fait peser une pression importante sur l'environnement. Veillez à respecter les conseils suivants pour aider à protéger l'équilibre écologique et la beauté des massifs montagneux.

Les ordures

  • Remportez tous vos détritus. Tout ce vous avez pu apporter, vous êtes capable de le remporter. Attention à tous les petits déchets qu'on oublie si facilement (papier aluminium, mégots de cigarette et conditionnements en plastique). Les emballages vides ne pèsent rien et peuvent se ranger dans un sac poubelle réservé à cet effet. Efforcez-vous de ramasser également les ordures laissées par les autres.
  • N'enterrez pas vos ordures : les trous perturbent la composition du sol, découvrent une partie du terrain et favorisent l'érosion. Les détritus enfouis ont toutes chances d'être déterrés par des animaux qui risquent ainsi de se blesser ou de s'empoisonner. II est en outre possible que leur décomposition prenne des années, surtout en haute altitude.
  • Réduisez au maximum la quantité de détritus à rapporter en emportant le strict minimum. Si vous ne pouvez pas acheter les aliments en grande quantité, défaites les produits emballés en portion individuelle pour les réunir dans un récipient unique avant le départ. Utilisez des récipients recyclables ou des sacs de toile.
  • Évitez la consommation d'eau en bouteille. L'élimination des bouteilles en plastique pose un problème grave en Inde comme dans de nombreux pays en voie de développement. Préférez les pastilles de purification.
  • Malgré le désagrément que cela représente, les serviettes hygiéniques, les tampons et les préservatifs ne doivent pas être laissés sur place. Ils brûlent et se décomposent difficilement.

Les déjections humaines

  • La contamination des sources par les matières fécales favorise la transmission de l'hépatite, de la typhoïde et des parasites intestinaux tels que la giardiase, les amibes et les ascarides. Elle ne met pas seulement en danger les membres de votre expédition mais aussi les habitants et la faune locale.
  • S'il existe des toilettes, utilisez-les.
  • S'il n'en existe pas, enfouissez vos excréments. Creuser un petit trou de 15 cm de profondeur à 100 m au moins des cours d'eau. Pour cela, munissez-vous d'une pelle-bêche. Recouvrez les excréments de terre et de pierres. Utilisez le minimum de papier hygiénique et enterrez-le également. Dans la neige, creusez le sol sinon vos excréments referont surface à la fonte des neiges.
  • Si les environs sont peuplés, demandez aux habitants si l'emplacement de vos toilettes improvisées les gêne.
  • Veillez à faire respecter ces règles de conduite si vous utilisez des toilettes portables. Incitez tous les membres de l'expédition, y compris les porteurs, à les utiliser.

La lessive

  • N'employez ni détergent ni dentifrice dans ou à proximité des cours d'eau, même s'il s'agit de produits biodégradables.
  • Pour la lessive personnelle, utilisez du savon biodégradable et un récipient (voire une petite bassine) à 50 m au moins des cours d'eau. Répandez l'eau usée sur une large surface afin qu'elle soit entièrement filtrée par le sol avant de se déverser dans le cours d'eau.
  • Lavez les ustensiles de cuisine à 50 m des cours d'eau à l'aide d'un tampon à récurer, de sable ou de neige plutôt que de détergent.

L'érosion

  • Les versants des collines et des montagnes sont sujets à l'érosion, surtout en haute altitude. Il est important de ne pas quitter les sentiers existants et d'éviter les raccourcis à travers la nature. Si vous tracez un nouveau chemin sur une pente, il se transformera en cours d'eau à la prochaine pluie, ce qui provoquera un éboulement et générera une profonde entaille.
  • Si un sentier bien marqué traverse un espace boueux, marchez dans la boue, car si vous la contournez, la zone s'agrandira.
  • Évitez de cueillir les plantes car elles retiennent le sol.

Le feu et la cuisine

  • Ne cuisinez pas sur un feu de camp. La coupe du bois dans les régions propices au trekking risque d'entraîner une déforestation rapide. Le problème se pose déjà sérieusement dans l'Himalaya. Utilisez un réchaud léger à kérosène, alcool ou tablettes et évitez les recharges de gaz butane.
  • Si vous partez en trekking avec un guide et des porteurs, fournissez des réchauds à toute l'équipe. En haute altitude, veillez à ce que tous les membres de l'expédition disposent de vêtements chauds pour éviter d'avoir à faire du feu pour se réchauffer.
  • Lorsque vous choisissez un hébergement, sélectionnez un endroit où il n'est pas nécessaire de faire du feu de bois pour faire chauffer l'eau ou cuisiner.
  • II est possible de faire du feu en dehors des forêts dans les régions peu visitées. Si vous allumez un feu, utilisez un foyer existant plutôt que d'en créer un nouveau. N'entourez pas le feu de pierres car cela crée une pollution visuelle. Ne faites brûler que du bois mort ramassé à terre et contentez-vous du strict minimum pour faire la cuisine. Dans les refuges, laissez du bois pour les suivants.
  • Veillez à bien éteindre le feu après emploi. Étalez les braises et arrosez-les d'eau. Un feu n'est plus dangereux que lorsqu'on peut y mettre la main sans se brûler.

La protection de la faune

  • Ne chassez pas et n'incitez pas les autres à le faire. La chasse est interdite dans les parcs et les réserves naturels indiens, mais ne tuez aucun animal sauvage, où que ce soit.
  • Ne prenez pas les animaux qui visitent les refuges pour des nuisibles dont vous pouvez vous débarrasser. Dans les endroits sauvages, ils sont souvent protégés.
  • Évitez d'attirer la faune locale en laissant des restes d'aliments derrière vous. Rangez la nourriture hors d'atteinte en l'accrochant aux poutres ou aux arbres.
  • Ne nourrissez pas les animaux sauvages car vous risquez ainsi de les rendre dépendants et d'accroître leurs risques de maladie.

Le respect de la propriété privée

  • Demandez la permission aux propriétaires avant de pénétrer ou de camper sur une propriété privée.

La réglementation des parcs

  • Informez-vous des règles particulières à la région que vous visitez et observez-les.

Le trekking dans les régions habitées

  • Respectez les coutumes sociales et culturelles dans vos échanges avec la communauté locale.

Source : Inde - Lonely Planet Publications (2000)

 

Pour toutes questions concernant ce chapitre, veuillez contacter Josette DENIS

Accueil | Agenda | Actions | Projets | Bulletin | L'Himalaya | Glossaire
Livre d'Or | Liste de diffusion | Ecrivez-nous | Les statuts |
Trekking | Revue de presse
Parrainages | Adhésion

Réalisation : © LA MAISON DES HIMALAYAS (2000-2004)