Maison des Himalayas : logo
Maison des Himalayas : titre
Maison des Himalayas : Agenda
Maison des Himalayas : Actions
Maison des Himalayas : Projets
Maison des Himalayas : Bulletin
Maison des Himalayas : L'Himalaya
Maison des Himalayas : Glossaire
Himalaya : titre

Bhoutan : drapeau
BHOUTAN

 

Maison des Himalayas : Carte du Bhoutan
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

INTRODUCTION

- Histoire du Bhoutan

Bien que les recherches archéologiques aient été limitées au Bhoutan, il est évident que les traces d'une civilisation dans cette région remontent à près de 2000 ans avant notre ère. On pense que le peuple aborigène du Bhoutan, connu sous le nom de Monpa, a émigré depuis le Tibet. Depuis le 17ème siècle, le nom traditionnel de ce pays est Drukyul, la terre de Drokpa (Le peuple du dragon), une référence à la branche dominante du Bouddhisme Tibétain qui est pratiqué dans ce royaume himalayen.

Les troupes britanniques envahirent la région en 1865 et négocièrent un accord en vertu duquel la Grande Bretagne accepta de payer une indemnité annuelle à la monarchie bhoutanaise sous la condition de bon comportement. En 1949, un traité entre l'Inde et le siège du gouvernement, la capitale Thimbu, fit augmenter cette indemnité et plaça les affaires étrangères du Bhoutan sous le contrôle de l'Inde. Jusqu'au années 60, le Bhoutan resta en grande partie isolé du reste du monde, et son peuple mena un tranquille et traditionnel mode de vie rythmé par l'agriculture et le commerce, ce mode de vie resta intact pendant des siècles. Cependant, après que la Chine eut envahi le Tibet, le Bhoutan renforça ses liens et ses contacts avec l'Inde dans le but d'éviter de subir le même sort que le Tibet. De nouvelles routes et autres rapprochements avec l'Inde commencèrent à mettre fin à cet isolement. Aussi, dans les années 60, le Bhoutan s'engagea à moderniser la société, à abolir l'esclavage et le système des castes, à émanciper les femmes, et à réformer le système agraire. En 1985, le Bhoutan développa ses premiers liens diplomatiques avec les pays non-asiatiques.

Une campagne pour la démocratie naquit en 1991, le gouvernement prétendit qu'elle était en grande partie orchestrée par des Bhoutanais de langue népali. Comme conséquence de cette campagne, quelque 100.000 fonctionnaires bhoutanais de langue népali furent ou bien expulsés ou bien encouragés à émigrer. La plupart d'entre eux franchirent la frontière pour aller au Népal, où ils furent logés dans des camps de réfugiés administrés par les Nations Unies.

En 1998, le Roi Jigme Singye Wangchuck réduira volontairement la puissance de la monarchie en la transférant à l'ancien corps législatif, ce dernier ayant le droit de destituer le roi et de nommer un Conseil des Ministres. A ce jour, cette mesure fut le plus grand pas d'un programme progressif afin d'atténuer l'importance de la monarchie après près d'un siècle d'autorité absolue. L'impôt sur le revenu a été introduit, avec une feuille d'impôt à remplir pour la première fois en février 2000.

En décembre 2000, au cours de la dixième série de pourparlers, Le Népal et le Bhoutan ont finalement trouvé un accord sur la question des réfugiés. Les deux parties ont trouvé un terrain d'entente concernant les mécanismes et les procédés de contrôle dans les camps de réfugiés népalais, le but recherché est de permettre aux réfugiés bhoutanais de retourner rapidement et volontairement chez eux. Le programme de vérification a commencé en mars, mais s'effectue de façon très lente.

Le Front Uni de Libération de l'Assam, ULFA**, un groupe de rebelles séparatistes qui se battent pour l'indépendance de leur état, l'Assam ( Etat de l'Inde ), maintient neuf bases bien gardées dans le sud du Bhoutan depuis 1990. Au cours d'une série de pourparlers avec les officiels bhoutanais, le groupe a promis de réduire le nombre de bases au Bhoutan à cinq d'ici la fin de l'année 2001.

**( ULFA, groupe constitué le 7 avril1979 pour s'émanciper de l'Inde qui pratique des violations des droits de l'homme sur le peuple Assami )

GEOGRAPHIE

- Situation : Asie méridionale, entre la Chine et l'Inde

- Coordonnées géographiques : 27° 30 N, 90° 30 E

- Références cartographiques : Asie

- Territoire :

  • surface totale : 47.000 km2
  • surface des terres: 47.000 km2
  • surface des étendues d'eau : 0 km2

- Frontières :

  • longueur totale : 1 075 km
  • longueur des frontières avec les pays voisins : Chine : 470 km - Inde : 605 km

- Climat : Le climat est variable et tropical dans les plaines du sud. Les hivers sont froids et les étés chauds dans les vallées centrales. Les hivers sont polaires et les étés froids dans les montagnes de l'Himalaya.

- Type de terrain : Essentiellement montagneux avec des vallées fertiles et de la savane.

- Altitudes extrêmes :

  • la plus basse : Drangme Chhu : 97m
  • la plus élevée : Kulha Kangri : 7 554m
  Cliquer sur la carte pour l'agrandir

 

- Ressources naturelles : Bois de construction, énergie hydroélectrique, gypse, carbure de calcium   Cliquer sur la carte pour l'agrandir

- Utilisation de la terre :

  • terres arables : 2 %
  • récoltes permanentes : 0 %
  • pâturages permanents : 6%
  • forêts et régions boisées : 66 %
  • autre : 26% (estimation de 1993)

- Terres irriguées : 340 km2 (est. de 1993)

- Risques naturels : Les violents orages descendant des montagnes de l'Himalaya sont à l'origine du nom du pays qui se traduit par le Pays du dragon de tonnerre ; fréquents glissements de terrain pendant la saison des pluies.

- Environnement - problèmes courants : Erosion des sols, accès limité à l'eau potable.

- Environnement - conventions internationales :

  • membre-signataire des conventions sur : Biodiversité, Changement climatique, Interdiction des essais nucléaires
  • a signé, mais non ratifié : Droit de la Mer

- Environnement - notes : pas d'accès à la mer, position stratégique entre la Chine et l'Inde; contrôle plusieurs cols dans les montagnes de l'Himalaya.

POPULATION

- Habitants : 2 049 412 (est. juillet 2001)
Note : Selon les estimations, la population du Bhoutan est évaluée à environ 2 millions d'habitants (estimation en juillet 2000), ou à 800.000 (estimation en juillet 2000 aussi…) : comment comprendre ce décalage dans les chiffres ?
La différence d'estimation vient du mode de comptage de la population, depuis que le gouvernement Bhoutanais a décidé de ne plus considérer comme "Bhoutanais" les Népalais résidant au Bhoutan, même depuis plusieurs générations. Ceux-ci, qui représentent entre 40 et 45 % de la population du pays, ont émigré en masse depuis la nouvelle législation, et ont été regroupés dans des camps à la frontière entre le Bhoutan et le Sikkhim, sous le couvert de l'Inde. Les médias népalais les appellent généralement "Nepali speaking Bhutanese" et plus rarement "The Bhutanese of Nepali origin".
La presse de Kathmandu (Népal) fait régulièrement le point sur la situation de ces réfugiés. Si le terme n'était pas aussi connoté, on parlerait de "purification ethnique".
En 1989, aboutissement d'une succession de lois diverses, le gouvernement Bhoutanais lance le "Buthanization Program" (dont le slogan est "One Nation, One People") qui exige, de la part de tous les habitants du royaume, d'adopter le vêtement et les rites religieux Bhoutanais, très différents de la tradition népalaise. Certaines professions sont interdites aux "Népali speaking Bhutanese" (administration, enseignement, etc.) En 1991, le gouvernement encourage 'l'émigration volontaire" (on sait ce que cela signifie en réalité) : en 1991, on estimait à plus d'un millier le nombre de réfugiés "d'origine népalaise" regroupés dans des camps contrôlés par l'Inde (Ouest du Bengale, Assam). Les organisations militantes chiffrent à 30.000 le nombre de Bhoutanais vivant dans divers Etats de l'Inde après avoir fui le régime.
Durant l'été 2000, les journaux de Kathmandu parlaient régulièrement du problème des "Nepali speaking Bhutanese" réfugiés dans des camps et/ou soupçonnés d'être des activistes anti-Bhoutan ou anti-Inde. Nous n'avons pas les clés suffisantes pour expliquer cette situation.
Alors, comment chiffrer aujourd'hui la population du Bhoutan ? En fonction du mode de comptage, c'est entre 800.000 et 2.000.000… Impossible de savoir combien de gens vivent réellement sur le sol du Bhoutan.

- Répartition des âges :

  • 0-14 ans: 39,99% (homme 424 832; femme 394 725)
  • 15-64 ans: 56,05% (homme 591 152; femme 557 498)
  • 65 ans et plus : 3,96% (homme 41 125; femme 40 080) (est. : 2001.)

- Taux de croissance démographique : 2,17% (est. : 2001.)

- Taux de natalité : 35,73 naissances / 1 000 (est. : 2001.)

- Taux de mortalité : 14,03 décès / 1 000 (est. : 2001.)

- Taux de migration net (Net migration rate) : 0 migrant(s) / 1 000 (est. : 2001.)

- Rapport des sexes (sexe ratio) :

  • à la naissance : 1,05 garçon(s) / fille
  • au-dessous de 15 ans : 1,08 garçon(s) / fille
  • 15-64 ans : 1,06 homme(s) / femme
  • 65 ans et plus : 1,03 homme(s) / femme
  • population totale : 1,07 homme(s) / femme (est 2001.)

- Taux de mortalité infantile : 108,89 morts nés / 1000 naissances (est 2001.)

- Espérance de vie à la naissance :

  • population totale : 52,79 ans
  • homme : 53,16 ans
  • femme : 52,41 ans (est. : 2001)

- Taux de fertilité totale : 5,07 enfants / femme (est. : 2001)

- HIV / SIDA :

  • Taux actuel chez les adultes : 0,01% (est. 1999)
  • personnes infectées : moins de 100 (est. 1999)
  • personnes décédées : données non disponibles (ND)

- Nationalité :

  • nom : Bhoutanais (singulier et pluriel)
  • adjectif : Bhoutanais

- Groupes ethniques : Bhote 50%, ethnie népalaise : 35%, tribus indigènes et nomades (migrants) : 15 %

- Religions : Bouddhistes lamaïques : 75%, Hindouisme (népalais et indien) : 25%

- Langues : Dzongkha (officielle), les Bhotes parlent divers dialectes tibétains, les Népalais parlent plusieurs dialectes népalais.

- Instruction :

  • définition : la population âgée de 15 ans et plus sachant lire et écrire
  • population totale : 42,2 %
  • homme : 56,2 %
  • femme : 28,1 % (est. de 1995)

- Population - note : A propos de la présence de réfugiés Bhoutanais au Népal, leur nombre s'élève à environ 96 500. 90 % d'entre eux sont répartis dans sept camps appartenant au Bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

GOUVERNEMENT

- Nom du pays :

  • nom conventionnel long : Royaume du Bhoutan
  • nom tibétain : Druk Yul
  • nom conventionnel court : Bhoutan

- Type de gouvernement : monarchie ; un traité de relation spéciale avec l'Inde

- Capitale : Thimphu (ou Thimbu)

 

- Divisions administratives : 20 districts (dzongkhag, singulier et pluriel)

District (dzongkhag)
Capital
Km2

1

Bhumthang Byakar
2 990
2
Chhukha* Chhukha
...
3
Dagana Dagana
1 400
4
Gasa** Gasa
...
5
Ha Ha
2 140
6
Lhuentse Lhuentse
2 910
7
Mongar Mongar
1 830
8
Paro Paro
1 500
9
Pemagatshel Pemagatshel
380
10
Punakha Punakha
6 040
11
Samtse Samtse
2 140
12
Samdrup Jongkhar Samdrup Jongkhar
2 340
13
Sarpang Gelephu
2 640
14
Trashigang Trashigang
4 260
15
Thimphu Thimphu
1 620
16
Tongsa Tongsa
1 470
17 Trashi Yangtse Trashi Yangtse
...
18 Tsirang Damphu
800
19 Wangdue Phodrang Wangdue Phodrang 3 000
20 Zhemgang Zhemgang
2 540
 

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

 

Cliquer sur la carte pour l'agrandir

   
* Le district de Chhukha a été créé en 1987.
** Après avoir fusionné avec Punakha en 1987, Gasa est redevenu un district à part entière en 1992. Cette année là, Trashi Yangste qui faisait partie de Trashigang devient lui aussi un district.
 

- Indépendance : 8 août 1949 (de l'Inde)

- Fête nationale : 17 décembre, jour anniversaire de l'accession au trône de Ugyen Wangchuck en 1907.

- Constitution : aucune constitution ou déclaration des droits écrite
Note: Le Bhoutan applique le décret royal de 1953 pour la constitution de l'Assemblée nationale ; le 7 juillet 1998, un décret royal a été ratifié donnant à l'Assemblée nationale des pouvoirs supplémentaires.

- Système légal : basé sur la loi indienne et le droit coutoumier anglais; n'a pas signé la déclaration d'acceptation de la juridiction obligatoire de la Cour Internationale de Justice (CIJ).
Note : La Cour internationale de Justice est l'organe judiciaire de l'Organisation des Nations Unies et siège à La Haye (Pays-Bas). La Cour (constituée de 15 juges élus pour neuf ans par l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité de l'ONU) a une double mission : régler conformément au droit international les différents d'ordre juridique qui lui sont soumis par les Etats et donner des avis consultatifs sur les questions juridiques qui peuvent lui poser les organes ou les institutions autorisés à le faire.

- Suffrage : chaque famille possède une voix lors des élections dans les villages.

 

- Le pouvoir exécutif

  • chef d'Etat : Le Roi Jigme Singye WANGCHUCK (depuis 24 juillet 1972)
  • chef de gouvernement : Président du Conseil des ministres : Sangay NGEDUP (ND/1999)
  • cabinet : Conseil des Ministres (Lhengye Shungtsog) nommé par le monarque, approuvé par l'Assemblée nationale ; les membres servent pendant une durée limitée à cinq ans (members served five-years terms) - Note : il y a également un comité consultatif royal (Lodoi Tsokde) dont les membres sont nommés par le monarque.
  • élection : aucune; le monarque est héréditaire, mais les réformes démocratiques de juillet 1998 donnent à l'Assemblée nationale l'autorité pour retirer l'autorité du monarque avec deux-tiers des votes.
Bhoutan : armoiries de l'Etat
Armoiries de l'Etat

- Le pouvoir législatif : Assemblée nationale unicamérale ou Tshogdu (150 sièges ; 105 sont élus des collèges électoraux de village, 10 représentent les corps religieux, et 35 sont désignés par le monarque pour représenter le gouvernement et d'autres intérêts séculaires ; les membres servent pendant une durée limitée à trois ans)
Elections : les dernières tenues ND
Résultats des élections : ND

- Le pouvoir juridique : La cour d'appel suprême est le monarque ; La Haute Cour, les juges sont nommés par le roi.

- Parties et chefs politiques : Aucuns groupes légaux

- Groupes de pression politiques et leur chef : Clergé bouddhiste; organisations d'ethnie népalaise dirigeant des campagnes antigouvernementales ; la communauté marchande indienne ; Front uni pour la démocratie (en exil).

- Description du drapeau : Divisé diagonalement depuis le coin inférieur du côté de la corde servant au lever du drapeau (A); le triangle supérieur est jaune et le triangle inférieur est orange; un grand dragon noir et blanc tournant le dos au côté A.Bhoutan : drapeau
- Symbolique du drapeau(*) : Le drapeau actuel, dont l'origine remonte au XIXème siècle, comprend deux couleurs qui se répartissent en diagonale : le jaune safran de la partie supérieure symbolise l'autorité du roi, le rouge orangé de la partie inférieure l'adhésion au bouddhisme, religion officielle du pays. Le dragon, qui est, dans les mythologies de l'Asie, un animal bénéfique, symbole de puissance et de générosité, est investi au Bhoutan d'un caractère particulier : le nom tibétain du pays est Druk-Yul, ce qui signifie à la fois "Pays du Dragon" et "Pays du Tonnerre". La tradition associe le tonnerre, très fréquent dans les vallée de la région, à la voix du dragon.
(*) Source : Palac 2000

ECONOMIE

- Vue d'ensemble : L'économie, une des plus petites et des moins développées du monde, est basée sur l'agriculture et la sylviculture, qui procure la principale source de revenues à 90% de la population. L'agriculture est consistutuée en grande partie d'exploitations agricoles et d'élevages permettant de gagner tout juste de quoi vivre. Les montagnes aux contours escarpées dominent le terrain et rendent la construction des routes et de toute autre infrastructure difficile et coûteuse. L'économie est intimement alignée sur celle de l'Inde par le commerce intense et des liens monétaires. Le secteur industriel est technologiquement arriéré, l'essentiel de la production étant du type familial. La plupart des projets de développement, tels que la construction de routes, repose sur la main-d'oeuvre saisonnière indienne. Le potentiel de l'hydroélectricité du Bhoutan et son attraction touristique sont les ressources principales. Le gouvernement bhoutanais a progressé en augmentant la base productive de la nation et en améliorant le bien-être social. Les programmes modèles d'éducation, sociaux, et d'environnement au Bhoutan sont en cours avec le soutien d'organisations multilatérales d'aide au développement. Chaque programme économique tient compte du désir du gouvernement de protéger l'environnement et les traditions culturelles du pays. Les contrôles détaillées et les réglementations incertaines dans les secteurs comme ceux de l'industrie, du commerce, du travail et des finances continuent à entraver les investissements étrangers.

- PIB : Produit intérieur brut (en anglais GDP : Gross Domestic Product) : Parité du pouvoir d'achat - 2,3 milliards d'USD (est. 2000)

- PIB - taux de croissance réel (real growth rate) : 6 % (est. 2000)

- PIB - par habitant : Parité du pouvoir d'achat - 1 100 USD (est. 2000)

- PIB - composition par secteur :

  • agriculture : 38 %
  • industrie : 37 %
  • services : 25 % (2000)

- Population vivant sous le seuil de pauvreté : ND %

- Revenu ou consommation par famille (by percentage share) :

  • le plus bas 10% : ND %
  • le plus élevé 10 % : ND %

- Taux d'inflation (prix à la consommation) : 7 % (2000)

- Main d'oeuvre : ND
note : manque important de main d'oeuvre qualifiée.

- Main d'oeuvre - par secteur d'activité : Agriculture : 93 %, services : 5 %, industries et commerce : 2 %

- Taux de chômage : ND %

- Budget :

  • recettes : 146 millions d'USD
  • dépenses : 152 millions d'USD, incluant les dépenses d'investissement de NA USD (estimation FY95/99)
    note : le gouvernement de l'Inde finance près des trois cinquièmes des dépenses budgétaires du Bhoutan.

- Industries : Ciment, produits de bois, fruits traités, boissons alcoolisées, carbure de calcium.

- Taux de croissance de la production industrielle : 9,3 % (est. 1996)

- Production d'électricité : 1,856 milliard de kWh (1999)

Electricité par source de production :

  • carburant fossile : 0,05 %
  • hydroélectrique : 99,95 %
  • nucléaire : 0 %
  • autre : 0 %

- Electricité - consommation : 191,1 millions de kWh (1999)

- Electricité - exportation : 1,55 milliard de kWh (1999)

- Electricité - importation : 15 millions de kWh (1999)

- Agriculture - produits : Riz, maïs, racines alimentaires, citron, céréales, produits laitiers, oeufs

- Exportations : 154 millions d'USD (F.O.B.: free on board = F.A.B.: franco à bord = montant sans dépenses jusqu'à l'amarrage du bateau, est. 2000)

- Exportations - Produits de base : Cardamome, gypse, bois de construction, artisanats, ciment, fruits, électricité (en Inde), pierres précieuses, épices.

- Exportation - partenaires : Inde 94 %, Bangladesh

- Importations : 269 millions d'USD (C.I.F.*: , est. 2000)
* C.I.F. : cost, insurance, and freight

- Importations - produits de base : Carburant et lubrifiants, céréales, machines et pièces, véhicules, tissus, riz

- Importations - partenaires : Inde 77 %, Japon, Royaume Uni, Allemagne, Etats-Unis.

- Dette extérieure : 120 millions d'USD (1998)

- Monnaie :

  • NGULTRUM [1 ngultrum (Nu) = 100 chetrum]
  • INDIAN RUPEE (INR)

- Taux de change : 1 USD = 46,540 ngultrum (janvier 2001), 44,942 (2000), 43,055 (1999), 41,259 (1998), 36,313 (1997), 35,433 (1996), 32,427 (1995)
note : le ngultrum bhoutanais est aligné sur la roupie indienne.

- Année fiscale : du 1er juillet au 30 juin

COMMUNICATIONS

- Téléphone - lignes principales en service : 6 000 (en 1997)

- Téléphones - cellulaires mobiles : ND

- Système de téléphonie :

  • domestique : le service téléphonique intérieur est très peu développé avec peu de téléphones en service
  • international : le service international de téléphone et de télégraphe est assuré par l'intermédiaire de lignes terrestres à travers l'Inde; une station satellite est prévue depuis 1990.

- Stations de radio : AM : 0, FM : 1, onde courte : 1 (1998)

- Postes de radio : 37 000 (1997)

- Stations d'émission de télévision : 0 (1997)

- Postes de télévision : 11 000 (1997)

- Code internet du pays : .bt

- Fournisseurs d'accès à Internet : ND

- Utilisateurs de Internet : 500 (2000)

TRANSPORTS

- Voies ferrées : 0 km

- Routes :

  • total : 3 285 km
  • revêtues : 1 994 km
  • non revêtues : 1 291 km (1996)

- Voies navigables : aucun

- Ports : aucun

- Aéroports : 2 (est. 2000)

  • Aéroports avec piste revêtue : total : 1
    1 524 m à 2 437 m : 1 (est. 2000)
  • Aéroports avec piste non revêtue : total : 1
    914 m à 1 523 m : 1 (est. 2000)

FORCES ARMEES

- Les différents corps d'armées : armée royale du Bhoutan, milice nationale, police royale du Bhoutan, gardes du corps royaux, gardes forestiers (paramilitaires).

- Effectifs militaires - âge de recrutement : 18 ans

- Effectifs militaires - disponibilité :
hommes âgés entre 15 et 49 ans : 504 342 (est 2001.)

- Effectifs militaires - aptes au service militaire :
hommes âgés entre 15 et 49 ans : 269 251 (est 2001.)

- Effectif militaire - atteignant l'âge de recrutement chaque année
hommes : 21 167 (est. : 2001.)

- Dépenses militaires - chiffre en USD : ND USD

- Dépenses militaires - pourcentage du PIB : ND %

QUESTIONS INTERNATIONALES

- Conflits - internationaux : Environ 98 700 réfugiés bhoutanais au Népal dont 90% sont dans sept camps du Haut Commissariat aux réfugiés des Nations Unies.

LIENS INTERESSANTS :

Traduit de l'anglais par : Patrick M. et Jean-Paul G.

Source : http://www.odci.gov/cia/publications/factbook/geos/bt.html sauf pour les rubriques 'Introduction' et 'Population / Note'

 
Pour tout commentaire ou question relatif à ce chapitre, veuillez contacter Josette DENIS

| Accueil | Agenda | Actions | Projets | Bulletin | L'Himalaya | Glossaire |
| Livre d'Or | Liste de diffusion | Ecrivez-nous | Les statuts | Trekking | Revue de presse |
| Parrainages | Adhésion |

Réalisation : © La Maison des Himalayas (2000-2002)